Affaire n°388: "Ce qui ne te tue pas" de Claire Barreteau.


Mes conclusions sur le meurtre:
Ce roman ne m’a malheureusement pas vraiment plu.. Je vais vous expliquer les raisons.
L’auteure a indiqué sur le site Simplement que son roman est un thriller psychologique… malheureusement ce n’est pas le cas. C’est un roman dramatique, psychologique mais pas du tout un thriller…

L’histoire pourrait arriver à n’importe qui, une jeune fille mal dans sa peau qui durant une partie de sa vie (enfant, adolescente puis adulte) se retrouve confrontée aux jugements négatifs des autres (amis et famille). Si le sujet m’a intéressée c’est déjà parce que c’est malheureusement une situation que vivent trop de personnes dans notre société, être trop grosse, trop maigre, trop petite… trop ou pas assez…
Je pensais, lire un roman dans lequel, pourquoi pas, la jeune femme se vengerait de tous ces gens, un thriller comme c’était indiqué, mais ce n’est pas le cas. On suit durant l’intégralité du roman la jeune femme dans son travail et sa vie quotidienne. Elle n’est soutenue que par très peu de monde et finalement le livre devient assez routinier voire parfois répétitif… Je me suis demandé où voulait vraiment en venir l’auteure et quand le retournement de situation aurait lieu. Malheureusement il n’arrive pas et on peut même se douter de la fin… Si on garde en tête que c’est un thriller psychologique c’est frustrant et j’ai malheureusement été déçue de ne pas avoir de vrais bouleversements ou quelque chose qui lui aurait fait ouvrir les yeux…

J’ai bien apprécié le fait d’avoir des retours en arrière concernant la jeune femme. Ils sont essentiels à la compréhension de l’histoire et sont bien intégrés. Le fait que Claire Barreteau écrive un roman du point de vue externe met, selon moi, une barrière entre le lecteur et le personnage. Je pense que le roman aurait été plus intéressant et prenant s’il avait été écrit d’un point de vue interne avec tous les ressentis du personnage principal. L’auteure aurait pu aussi « jouer » avec d’autres points de vue pour donner une autre dimension à l’histoire et ainsi nous permettre de nous mettre dans le rôle d’autres protagonistes.
Selon moi l’auteure a peut-être choisi un peu la solution de facilité. C’est dommage !

Concernant les descriptions elles ne sont pas assez présentes, je ne suis pas arrivée à m’imaginer les personnages, leurs ressentis ou les lieux. L’auteure n’oublie pas les indices de temps et de lieux mais il n’y a pas de détails, on ne sait pas s’il fait beau s’il pleut comment est son environnement (j’aurais apprécié voyager à Paris ou à la campagne).
Il y a bien quelques détails concernant les physiques des protagonistes mais ils sont peu nombreux… J’aurais apprécié découvrir les sentiments de d’Anaïs face à certaines situations, ainsi que ceux d’Arthur. Malheureusement avec un point de vue externe cela est plus difficile.

La fin est intéressante, on assiste (enfin) à une scène plus dramatique (mais toujours loin du thriller psychologique qui était annoncé) mais elle n’est pas approfondie et rapidement oubliée...
L’épilogue n’a malheureusement pas été une surprise pour moi…
En résumé, un roman qui malheureusement ne m’a pas convaincue et qui n’est pas un thriller ! (attention donc au genre qui est trompeur). Par contre je pense que c’est un roman qui pourrait être étudié en classe pour montrer l’impact qu’ont les moqueries sur certaines personnes.



Vous faire un peu parler: Déjà si vous avez envie je vous propose un petit quiz que j'ai fait (ici) pour voir si vous avez bien lu le livre !
Connaissez-vous cette auteure ?
Avez-vous lu son roman ? Qu’en avez-vous pensé ?
Est-ce que vous avez déjà été trompé sur un résumé ou un genre qui ne correspondait pas à l’idée que vous vous faisiez du roman ? Quelle a été votre réaction ?
Si vous avez lu ce roman quel personnage vous a le plus plu et pourquoi ?
Qu’avez-vous pensé de la fin ? Est-ce que vous vous y attendiez ou pas ?
La parole est à vous, chers enquêteurs ! 

2 commentaires:

  1. Oui, j'ai déjà été trompé par un marketing raté. Parfois c'est négatif, d'autre fois on peut avoir une bonne surprise.

    RépondreSupprimer

A vos claviers chers enquêteurs !

(je réponds à tous les commentaires sur votre blog)