Affaire n°435: "Dans la brume écarlate" de Nicolas Lebel.


Meurtrier: Nicolas Lebel
Victime: Dans la brume écarlate
Taille de l'arme: grand format
Type d'arme: marabout black lab
Nombre de pages que contient le rapport d'enquête: 388
Prix de la caution versée: 19 euros 90
Contacter le meurtrier: Son facebook
Date du meurtre: 27 mars 2019

Affaire n°435: "Dans la brume écarlate" de Nicolas Lebel.





Informations relatives à l'enquête: Je remercie les éditions Marabout pour ce service presse. Je remercie aussi Nadia Ahmane. J'ai eu la chance de pouvoir le lire en avant première ce que j'apprécie vraiment !



Résumé de l'enquête: Une femme se présente au commissariat du XIIe et demande à voir le capitaine Mehrlicht en personne.. Sa fille, étudiante, majeure, n'est pas rentrée de la nuit. Rien ne justifie une enquête à ce stade mais sait-on jamais... Le groupe de Mehrlicht est alors appelé au cimetière du Père Lachaise où des gardiens ont découvert une large mare de sang. Ils ne trouvent cependant ni corps, ni trace alentour. Lorsque, quelques heures plus tard, deux pêcheurs remontent le corps nu d'une jeune femme des profondeurs de la Seine, les enquêteurs craignent d'avoir retrouvé l'étudiante. Mais il s'agit d'une autre femme dont le corps exsangue a été jeté dans le fleuve...




Quelques lignes du rapport d'enquête:

Affaire n°435: "Dans la brume écarlate" de Nicolas Lebel.


Mes conclusions sur le meurtre:
Les idées sont assez originales et bien approfondies dans l’ensemble. Tout au long du roman nous suivons pas à pas l’enquête sur des jeunes femmes qui disparaissent.

Evidemment on se doute bien qu’elles sont mortes mais Nicolas Lebel arrive à trouver des idées encore peu exploitées dans l’univers du roman policier.
L’identité du tueur est assez rapidement dévoilée. Personnellement j’aurais davantage apprécié le roman si l’identité du tueur n’avait été révélé qu’à la toute fin ou bien plus tard.

Le fait d’avoir plusieurs points de vue est intéressant et cela nous fait découvrir tout ce qu’il se passe. Nous en savons donc plus que les protagonistes eux-mêmes.
L’auteur met en avant les jours et les heures. En effet ce sont eux qui représentent les parties et les chapitres. Ils rythment donc vraiment notre lecture, ce qui est parfois dommage c’est qu’il n’y ait pas autant de détails concernant les lieux.

Pour ce qui est des descriptions je pense que l’auteur aurait pu ajouter un peu plus de détails. Il n’y en a pas vraiment, heureusement l’auteur fait des rappels sur les liens et le travail des protagonistes ce qui permet de les différencier.
Je ne suis tout de même pas parvenue à m’imaginer leurs physiques ou ce qu’ils pouvaient vraiment ressentir dans certaines situations. J’avais parfois l’impression qu’ils n’éprouvaient rien, n’avaient pas de sentiments.

Concernant les lieux, le roman se déroule à Paris mais malheureusement je n’ai pas voyagé jusque dans la capitale. J’aurais apprécié découvrir les lieux connus de cette ville mais aussi des endroits plus discrets. Le manque de détails et de descriptions ne m’a pas aidé.

L’histoire se déroule sur une durée très courte, seulement quelques jours, mais il se passe beaucoup de choses, peut-être trop selon moi pour que le roman soit réaliste. Je pense qu’il aurait fallu que l’histoire dure plusieurs semaines et que l’auteur ajoute des moments de routine et de vie quotidienne, ce qui n’est pas le cas.

L’épilogue est assez différent du reste du roman. C’est une scène plus touchante, plus personnelle comme Nicolas Lebel aurait pu en mettre tout au long de son roman.
La scène de fin est très touchante et m’a bien plu, on s’attend vraiment à une suite.
En résumé, si vous aimez les tueurs de femmes, les flics qui font ce qu’ils veulent, les expériences étranges et l’auteur Nicolas Lebel (qui a écrit d’autres livres avant celui-là) alors ce roman peu peut-être vous plaire.

Vous faire un peu parler: Déjà si vous avez envie je vous propose un petit quiz que j'ai fait (ici) pour voir si vous avez bien lu le livre !
Avez-vous lu ce roman ?
Préférez-vous les tueurs en série de femmes, d’hommes ou d’enfants dans les romans policiers ? Et pourquoi ce type de tueur ?
Avez-vous déjà lu un autre livre de Nicolas Lebel ? Si oui lequel ou lesquels ?
Si vous avez lu ce roman qu’en avez-vous pensé et que pensez-vous du meurtrier ?
La parole est à vous, chers enquêteurs !

Affaire n°435: "Dans la brume écarlate" de Nicolas Lebel.