vendredi 22 septembre 2017

Affaire n°332: "Il était une fois la fée Chabada" de Lucie Brasseur.

Meurtrière: Lucie Brasseur
Victime: Il était une fois la fée Chabada
Taille de l'arme: format poche
Type d'arme: yaka book
Nombre de pages que contient le rapport d'enquête: 254
Prix de la caution versée: 2 euros
Contacter le meurtrier: Son facebook
Dossier ouvert le: 15 septembre 2017 - 
fermé le: 19 septembre 2017

Affaire n°332: "Il était une fois la fée Chabada" de Lucie Brasseur.




Informations relatives à l'enquête: Je remercie l'auteure pour l'envoi de son roman. Je lui ai fait une demande via le site Simplement et j'ai eu la chance qu'elle ait acceptée. 





Résumé de l'enquête: Maryline, prostituée la nuit, écrit le jour des contes pour enfants. Un soir, elle est arrêtée par la Police. En garde à vue, une cartomancienne lui prédit "la rencontre qui changera sa vie".
Incarcérée et accusée de meurtres, elle clame son innocence. Entre rêves et stratégie de protection, elle se met à écrire le conte des Poupées Géantes et de la Poussière de Joie. La fiction la sauvera-t-elle de la réalité ?





Quelques lignes de rapport d'enquête:



Affaire n°332: "Il était une fois la fée Chabada" de Lucie Brasseur.


Mes conclusions sur le meurtre:
J’ai terminé ma lecture avec un avis assez mitigé malheureusement…
J’ai apprécié découvrir l’histoire racontée et écrite par le personnage principal, je trouve que c’est une bonne idée. Le problème c’est que le conte prend beaucoup trop d’importance par rapport à l’histoire… On oublie donc facilement la partie plus dramatique…

L’histoire est présentée comme un policier et malheureusement j’ai plus retenu le côté conte que le coté policier. De plus on n’a pas vraiment affaire à une enquête mais plutôt à un drame…
J’aurais vraiment voulu découvrir le côté sombre des prisons. L’auteure nous présente la prison comme un lieu calme, tranquille presque normal alors que dans les prisons il y règne souvent la violence, la peur, la domination, la soumission… Malheureusement je n’ai pas ressenti tout cela et j’ai eu l’impression de ne pas être dans une prison mais plutôt que la protagoniste était dans une chambre banale avec une autre personne…

Ce qui m’a frustrée c’est que l’on découvre ce qui s’est passé dans un tout petit paragraphe, il n’y a pas d’explication, pas de recherche… Au final je me suis retrouvé aussi étonnée et perdue que le personnage principal… Je pense que Lucie Brasseur aurait pu faire plus de recherches et nous donner des explications tout au long de son histoire… Pour moi, un roman policier doit obligatoirement comporter une enquête et malheureusement cette dernière est pratiquement absente du livre…
Le style de l’auteure est léger et agréable à lire. L’auteure ne change malheureusement pas de ton pour les rares parties un peu plus sombres… c’est dommage. Il y a par contre une légère différence de style lorsque le conte apparaît dans l’histoire, c’est intéressant je trouve !

La fin ne m’a malheureusement pas totalement surprise, je m’y attendais, je l’avoue… J’ai par contre trouvé les explications assez chargées avant le chapitre de l’épilogue… personnellement je n’ai malheureusement pas retenu grand-chose et j’ai eu l’impression que c’était des passages d’autres livres sans forcément avoir de réelles explications et liens avec l’histoire en général…
En résumé, un roman qui malheureusement m’a un peu déçue vu que je m’attendais à lire un policier mais que je vous conseille si vous aimez les romans mêlant vie quotidienne dramatique et conte de fée. C’est un roman adapté pour tous les lecteurs, il n’y a ni violence ni scène d’hémoglobine. 




Vous faire un peu parler: Déjà si vous avez envie je vous propose un petit quiz que j'ai fait (ici) pour voir si vous avez bien lu le livre !
Connaissez-vous cette auteure ? Avez-vous déjà lu un de ses romans ?
Est-ce que vous appréciez les romans mélangeant deux genres assez différents ou pas ?
Si vous avez lu ce livre qu’en avez-vous pensé ? Quel passage vous a le plus plu et pourquoi ?
Est-ce que vous avez aimé la scène de fin ou pas ?
La parole est à vous, chers enquêteurs ! 

Affaire n°332: "Il était une fois la fée Chabada" de Lucie Brasseur.