samedi 28 mars 2015

Affaire n°037: "De fièvre et de sang" de Sire Cédric.


Mes conclusions sur le meurtre:
Dans cette première partie "Les victimes" Sire Cédric nous plonge directement dans l’ambiance en nous confrontant avec des tueurs en série. On ressent vraiment la lourde atmosphère qui se dégage des lieux.
L’auteur ne nous épargne rien même s'il se limite tout de même au niveau des descriptions et je dirais heureusement puisque notre imagination fait, seule, le reste.
Nous rencontrons dès le départ les deux personnages principaux et à la fin de cette première partie nous savons que rien n’est fini pour eux mais qu’au contraire tout commence.
Quand on connaît Sire Cédric et sa plume on sait que l’horreur ne fait que commencer et que ce n’est que le début d’une longue et terrifiante enquête.
"Le masque" nous fait entrer en plein cœur d’une enquête policière. C’est aussi la suite de l’enquête des frères Salaville que l’on a pu découvrir dans la première partie. Mais cette fois-ci un an sépare les deux faits divers.
Sire Cédric nous plonge doucement dans l’horreur des scènes de crimes, détails, réactions des enquêteurs, doutes et début de réponses. Tout y est ! Le décor planté, l’histoire peut véritablement commencer.
Ce que j’aime beaucoup aussi dans les romans de cet auteur c’est qu’il met en avant un mythe inventé de toutes pièces ou parfois réel, on ne sait pas vraiment. Cette fois-ci cette Elisabeth Bathory a bel et bien existé. Cela fait encore plus froid dans le dos quand on y pense !
Il ne reste plus aux personnages qu’à résoudre cette enquête, une enquête encore une fois qui sera loin d’être simple.

Dans la partie "Les loups" les événements inexpliqués s’enchaînent et Sire Cédric prend du plaisir à jouer avec les nerfs de ses personnages.
D’apparitions en faits inexpliqués, on entre petit à petit dans la peau des personnages assez facilement. L’auteur arrive à trouver les bons mots pour nous plonger dans son univers.
Les points de vue alternent et même si ce sont des points de vue externes cela ne met pas de barrière entre les personnages et le lecteur.
Personnellement j’ai beaucoup aimé la partie relative concert et j’aurais même apprécié qu’elle dure plus longtemps.
Les choses se mettent en place doucement mais surement et on sent que le piège se referme tranquillement sur ce duo hors du commun mais si attachant.
"Captive" est plus centrée sur le personnage féminin d’Eva. Dans cette partie on y découvre une jeune femme forte mais aussi brisée.
Sire Cédric nous explique son présent dans les moindres détails mais nous fait part aussi de la partie sombre de son passé, un passé lourd et que le personnage essaye de cacher au maximum.
On assiste aussi à des moments plus durs et plus dramatiques, l’auteur nous décrit assez bien les choses pour qu’on arrive vraiment à s’imaginer les scènes.
Les points de vus changent assez souvent, ce qui nous permet de voir en temps réel ce qui se passe pour les différents personnages.
Sire Cédric pousse les choses jusqu’au bout en nous donnant les heures qui défilent provoquant ainsi chez le lecteur le désir de savoir ce qui va se passer pour les personnages.
On ne lâche plus le livre et l’envie de connaitre la suite devient de plus en plus forte.

"Judith saint clair" est la cinquième et avant dernière partie de ce roman.
Ici ce sont les faits inexpliqués qui sont mis en avant. Sire Cédric joue avec ses personnages et nous donne un peu plus d’informations sur une femme dont on n'avait encore jamais entendu parler. Elle est pourtant très importante dans l’histoire et son apparition soudaine donne une autre dimension à l’histoire. On ne s’attend pas vraiment à ce genre de révélation.
Sire Cédric torture encore ses personnages pour son plus grand plaisir. Il y a certaines explications mais d’autres restent encore un peu floues, ce qui nous laisse du suspense pour la dernière partie.
Tout n’est pas dévoilé d’un coup mais on peut aussi penser, en connaissant l’auteur, que tout n’est pas non plus terminé. La dernière partie va être la meilleure comme souvent avec cet auteur.
J’aurais aimé avoir un peu plus de détails concernant les dernières parties, que ce soit celle d’Eva ou de Vauvert, je les ai trouvées peut-être un peu plus légères par rapport à d’autres.
La dernière partie intitulée "le banquet écarlate" est vraiment l’apothéose du roman. Sire Cédric nous plonge totalement dans l’horreur de l’histoire, finalement c’est là qu’on se rend compte que jusqu’à présent nous n’avions pas encore été réellement confrontés au pire.
Le duo est confronté à l’horreur et met tout en œuvre pour stopper le processus en route dès le début du roman.
Ce que j’aime beaucoup chez Sire Cédric c’est qu’avec peu de descriptions, parce qu’il n’y en a pas assez selon moi, l’auteur arrive à vraiment nous faire transporter dans son univers.
La dernière scène finale est émouvante mais j’aurais aimé que l’auteur s’y attarde plus, j’ai l’impression que cela passe vite, trop vite.

En résumé, Sire Cédric nous plonge totalement dans son univers, un univers bien particulier mais que personnellement j’aime beaucoup dans lequel il mélange avec une grande facilité vie réelle et fantastique.
Le style bien particulier de l’auteur peut nous mettre mal à l’aise face à certaines scènes mais en même temps on n’a pas envie de lâcher le livre pour savoir ce qui va se passer par la suite et connaître la fin de l’histoire.
Vous faire un peu parler: Et voilà une nouvelle lecture commune de faite ! J'ai été contente de la faire avec cette blogueuse et surtout de lui faire découvrir cet auteur que j'aime énormément. 
Ensuite si vous avez envie je vous propose un petit quiz que j'ai fait (ici) pour voir si vous avez bien lu le livre !
Ensuite j'espère que si vous avez lu ce livre vous avez pris autant de plaisir que moi ! Sire Cédric est un auteur que j'aime beaucoup, je pense que vous l'avez compris. Si vous avez lu ses livres (qui se trouvent ou pas dans mon blog) que pensez-vous de son style ?
Sinon comment avez-vous trouvé le duo Svärta/ Vauvert ? J'espère qu'il vous a plu, c'est un duo que Sire Cédric aime exploiter et intégrer dans ses romans !
Avez-vous apprécié l'ensemble de l'histoire ? Quelle scène vous a la plus plu ?

Quel personnage avez-vous le plus aimé et pourquoi ? J'ai envie de répondre à cette question, pour ma part c'est sans hésiter Alexandre Vauvert. Sérieusement, qui n'aimerait pas être protégé par un homme comme lui !!
La parole est à vous, chers enquêteurs !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A vos claviers chers enquêteurs !

(je réponds à tous les commentaires sur votre blog)