dimanche 5 avril 2015

Affaire n°038: "Le bonhomme de neige" de Jo Nesbø.


Mes conclusions sur le meurtre:
La première partie de ce livre m’a semblé un vrai défi. Je ne suis pas arrivée à entrer dans l’histoire.
Jo Nesbø alterne les points de vue, je trouve cette idée bonne mais il y a tout de même une barrière que j’ai ressentie entre les personnages et le lecteur.
L’auteur met aussi des retours en arrière avec toujours un unique point commun. Il déstabilise complètement le lecteur et quand on se rend compte de ce point commun on ne peut qu’avoir froid dans le dos.
Les personnages sont parfois un peu froids et je trouve qu’ils manquent de personnalité. Il n’y en a qu’un, le personnage principal, qui ressort un peu plus que les autres, mais il n’a pas une personnalité très marquée.
J’ai bien aimé le fait que les enquêteurs cherchent un point commun entre les victimes mais j’ai trouvé l’enquête un peu molle pour l’instant, il y a des disparues mais les personnages n'agissent pas et j’ai eu l’impression de vivre une histoire auquel on aurait appuyé sur la touche ralentie. C’est peut-être fort et méchant mais c’est vraiment ce que j’ai ressenti. Je n’avais qu’une envie, celle de dire aux personnages d'agir avant qu’il n’y ait d’autres victimes…
La fin de cette première partie est intéressante, il y a du suspense et on a envie de savoir ce que Jo Nesbø nous réserve pour la suite.

La deuxième partie nous fait petit à petit entrer dans l’histoire et cette partie devient plus intéressante.
Pour autant les personnages me semblent toujours un peu fades et manquent de vie et de caractère…
Ce qui m’a un peu déstabilisé ce sont les noms des lieux ou certains noms des personnages typiques de la Norvège, on ne sait pas vraiment comment les prononcer, où les rues se trouvent dans la ville et personnellement je me suis parfois mélangée dans les noms des personnages.
Jo Nesbø nous plonge dans une enquête qui est assez originale je trouve mais qui me semble encore trop plate. J’ai parfois eu envie de secouer les personnages parce qu’ils ne réagissent pas assez ou du moins trop lentement…

Dans la troisième partie, Jo Nesbø poursuit son histoire et lance les personnages sur de fausses pistes. Ce qui est dommage c’est que les fausses pistes sont assez vite résolues, les personnages ne réfléchissent presque pas et trouvent tout de suite ce qui dérange dans les scènes de crimes… J’ai un peu eu l’impression d’assister à certaines scènes de la série "Les Experts" où les personnages trouvaient directement le petit indice qui résolvait l’enquête et qui menait assez rapidement (peut-être trop vite d’ailleurs) au coupable.
Certaines descriptions sont assez bonnes mais j’ai trouvé que la plupart n’étaient pas approfondies, du moins pas assez à mon goût.
Ce qui m’a un peu gênée aussi c’est le fait qu’il y ait un peu trop de personnages et peu de rappels concernant leur rôle ou leur lien avec d’autres personnages. Du coup à moins d’avoir une très bonne mémoire des prénoms à consonance des pays nordiques on peut facilement se tromper d’un personnage par rapport à un autre…
Ce qui est dommage c’est qu’il n’y a pas vraiment de suspense à la fin de cette partie.

La quatrième et avant dernière partie est assez intéressante.
Jo Nesbø continue avec des personnages un peu mous et personnellement avec peu de descriptions mais ce que j’ai beaucoup aimé c’est qu’il nous mène sur de fausses pistes. On croit vraiment que le meurtrier a été arrêté mais non, c’est tout le contraire.
J’ai beaucoup aimé ce jeu des personnages, cette envie de surprendre. Je me suis alors dit que ce livre n’avait pas que des défauts. En effet jusqu’à cette avant dernière partie à part le sujet des bonhommes de neige je trouve l’histoire un peu fade mais là l’auteur est arrivé à me surprendre.
Ce qui est dommage c’est que les personnages ne soient pas plus vivants, plus actifs. J’ai l’impression qu’ils avancent au ralenti c’est dommage d’avoir cette sensation quand on lit un livre de polar.
Ce qui m’a aussi un peu déstabilisé c’est qu’il n’y a pas de rappel pour certains personnages, seuls les noms sont donnés et j’avoue ne pas arriver à me souvenir de tous ces noms parfois bien compliqués…
La fin de cette partie nous laisse sans voix mais aussi avec beaucoup de mystère c’est donc une dernière partie attendue avec beaucoup d’impatience.

La dernière partie est pour moi la meilleure, la plus intéressante aussi. Les idées sont bonnes, s’enchaînent bien et surtout il y a de l’action… même si les personnages ont toujours cette apparence calme, que rien ne peut bouleverser…
Ce que j’ai beaucoup aimé c’est que dans le début de cette dernière partie on revient à la première scène comme un retour en arrière mais aussi une explication de cette situation qui finalement dans cette partie est achevée.
Jo Nesbø nous explique tout, et l’on comprend ainsi mieux certaines choses. Ce qui est dommage, pour ma part, c’est le manque de détails, de descriptions, on ne sait pas vraiment ce que ressentent les personnages… J’ai trouvé certaines scènes intéressantes au niveau des idées mais plates en ce qui concerne l’écriture et l’action… Et je trouve cela vraiment dommage.
La fin est bonne mais je la trouve frustrante, au final on ne sait pas ce qui va se passer pour aucun des personnages… J’aurais aimé avoir des détails et des débuts de réponses quant à leur avenir. Là on ne sait rien.

En résumé, l’auteur arrive à garder le lecteur en haleine tout au long de son histoire avec ses idées si ce n’est pas avec la vivacité de ses personnages…
Un roman qu’il faut lire pour ses idées assez originales mais qui ne m’a malheureusement pas fait transporter en Norvège…


Vous faire un peu parler: Déjà si vous avez envie je vous propose un petit quiz que j'ai fait (ici) pour voir si vous avez bien lu le livre !
Sinon qu'avez-vous pensé de ce roman ? J'espère en tout cas qu'il vous a plus plu qu'à moi.
Quel personnage vous a semblé le plus réaliste ? Qu'avez-vous pensé de la scène finale ?
Qu'avez-vous pensé du meurtrier surnommé le bonhomme de neige ? Dites-moi tout !

La parole est à vous, chers enquêteurs ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A vos claviers chers enquêteurs !

(je réponds à tous les commentaires sur votre blog)