Affaire n°055: "Lignes de fuite" de Val McDermid.


Mes conclusions sur le meurtre:
La première partie "Le départ" de ce roman est assez brève. Pourtant elle est importante et pose les bases solides de l’histoire.
Val McDermid nous dresse le portrait d’une mère à l’apparence sans histoire qui s’apprête à prendre un avion jusqu’à ce que son fils soit enlevé.
Commence alors pour elle une série d’ennuis qu’elle va devoir surpasser pour que l’on s’intéresse enfin à cet enlèvement.
J’ai beaucoup aimé le suspense que l’auteure fait passer à travers ce temps pourtant très court mais qui paraît long autant pour cette mère que pour le lecteur.
Les descriptions sont intéressantes et on ressent bien l’angoisse du personnage principal.
Le fait de jouer avec les points de vue donne une autre vision de l’histoire et nous montre que certaines situations n’ont pas été respectées. Petit à petit, les agents comprennent leurs erreurs même s’il est trop tard pour cela.
La fin de cette première partie est assez intrigante puisque l’auteur décide de nous laisser dans le mystère de la relation entre cette femme et son enfant.

"L’écrivain fantôme" fait un peu plus des trois quarts du roman. C’est grâce à cette partie que l’on sait tout ce qu’ont vécu les personnages. J’ai beaucoup aimé l’idée des retours en arrière tout en gardant des chapitres concernant le moment présent et le suivi de l’enquête.
Val McDermid joue avec ses protagonistes et nous plonge vraiment dans leur quotidien peu commun.
Les personnages sont sensibles, attachants et ont tous un rôle important. Rien n’est laissé au hasard.
Les descriptions sont complètes et on arrive à s’imaginer ce que peuvent ressentir les différents protagonistes.
Le seul petit point faible concerne les descriptions physiques des personnages, j’aurais aimé qu’il y en ait plus.
Les idées s’enchaînent facilement et l’auteur arrive à tenir son lecteur en haleine jusqu’au bout. Ce que j’ai particulièrement apprécié c’est le fait que rien ne soit irréaliste. Finalement c’est une histoire qui pourrait malheureusement arriver à beaucoup d’entre nous et je pense que c’est cela qui rend le roman vivant et prenant.
Les points de vue extérieurs s’alternent très bien et nous montrent plusieurs aspects de l’affaire.
Que ce soit dans l’histoire racontée ou dans l’enquête menée en temps réel tout est important, rien n’est laissé au hasard.
On a vraiment envie de connaître le dénouement de l’histoire et savoir vraiment ce qui s’est passé.
Personnellement j’ai eu beaucoup de mal à lâcher le livre, j’avais vraiment envie de découvrir l’histoire et comment elle allait se terminer.
La fin de cette deuxième partie est remplie de suspense, on se demande maintenant ce qui va se dérouler pour cette maman hors du commun.
Cette scène nous tient en haleine jusqu’au bout, jusqu’à la dernière phrase voire les derniers mots.

L’ultime partie de l’histoire, "La poursuite", est aussi assez courte comme la première, mais c’est pour ma part celle où il se passe le plus de choses.
Val McDermit nous montre vraiment la partie la plus sombre que l’on possède en chacun d’entre nous.
Elle n’épargne aucun protagoniste et je trouve cela vraiment intéressant.
La dernière scène est bien écrite et j’aime beaucoup ce genre de fin dans un roman. Elle est vraiment réaliste.
En résumé, un bon roman avec de bonnes idées qui sortent de l’ordinaire sans pour autant que cela soit irréaliste. J’ai vraiment pris du plaisir à découvrir la vie de ces personnages peu communs.




Vous faire un peu parler: Déjà si vous avez envie je vous propose un petit quiz que j'ai fait (ici) pour voir si vous avez bien lu le livre !
Connaissiez-vous l’auteur Val McDermid ? Avec quel roman l’’avez-vous découverte ?
Comment avez-vous trouvé les personnages ? Les personnages de Scarlett et Stephanie vous ont-ils semblé réalistes ?
Des deux inspecteurs principaux, Vivian McKuras et Nick Nicolaides, lequel avez-vous préféré et pourquoi ?
Quel moment de l’histoire avez-vous aimé et au contraire celui que vous avez le moins apprécié ?
Comment avez-vous trouvé la scène de fin ? Auriez-vous réagi comme Stephanie ? Dites-moi !

La parole est à vous, chers enquêteurs ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A vos claviers chers enquêteurs !

(je réponds à tous les commentaires sur votre blog)