mercredi 10 juin 2015

Affaire n°057: " Le couturier de la mort" de Brigitte Aubert.


Mes conclusions sur le meurtre:
Les idées sont vraiment intéressantes. J’ai beaucoup aimé le sujet d’un couturier qui s’amuse à découper des morts pour en créer d’autres. C’est un sujet que je n’avais encore jamais lu !
Brigitte Aubert nous plonge vraiment dans son histoire à travers différents points de vue. Mais le plus intéressant reste celui du meurtrier.
Tout au long de l’histoire on sait qu’il rode, qu’il côtoie ses victimes et même les inspecteurs de police qui ne voient et ne se doutent de rien.
Concernant l’enquête elle pourrait être un peu plus approfondie, j’aurais apprécié avoir aussi des parties plus précises comme celle de la recherche d’indices, d’empreintes ou de l’avis d’un médecin légiste mais tout cela manque dans l’histoire… L’auteure met plus en avant la partie humaine des personnages, c’est une bonne chose mais pour un polar cela ne suffit pas…

Ce que j’ai trouvé un petit peu dommage c’est que Brigitte Aubert ne parle pas assez de Nice, elle évoque des quartiers, des rues, mais il n’y a presque pas d’indications… Il aurait été agréable de retrouver des noms de rues de lieux un peu connus dans la région ou au contraire découvrir des lieux que je ne connais pas encore. Au final, à part quelques repères de temps en temps, la ville pourrait être n’importe laquelle, c’est un peu dommage. On ne retrouve pas non plus l’ambiance de certains lieux qui sont si caractéristiques de la région. J’ai ressenti de ce côté-là un manque, surtout pour une histoire qui se déroule dans une ville où je vais assez souvent…

Les parties concernant le meurtrier sont assez bonnes, elles ne sont pas gore ce qui permet à tout le monde de lire ce roman très intéressant.
Ce qui m’a un peu manqué c’est le fait que le meurtrier ne s’attarde pas sur les victimes, cela aurait pu être bien que le meurtrier les observe, et que l’on voit vraiment cette partie prédatrice qui est souvent présente dans les tueurs en série.
J’aime beaucoup l’idée que le meurtrier puisse tuer tout le monde mais que la plupart ont un lien avec les enquêteurs. Cela donne l’impression qu’un filet se resserre et on ne sait finalement pas qui sera sa dernière victime.
Pour tous les personnages les sentiments sont presque inexistants. J’aurais apprécié que ces derniers soient plus développés que ce soient ceux des victimes, des enquêteurs ou du tueur.
Mais en général les descriptions sont bien faites, du moins juste pour ne pas que ce soit trop gore et que tout le monde puisse lire ce roman.

La fin m’a bien plu jusqu’à la dernière scène que je trouve un peu trop romancée pour un polar. Malgré tout la partie épilogue rattrape le tout et on imagine ce qui pourrait arriver à ce personnage !
En résumé un bon roman que j’ai pris plaisir à lire avec des personnages intéressants.



Vous faire un peu parler: Déjà si vous avez envie je vous propose un petit quiz que j'ai fait (ici) pour voir si vous avez bien lu le livre !
Comment avez-vous trouvé ce roman ?
Auriez-vous aimé croiser la route de ce couturier de la mort ?
Comme vous l’avez lu le couturier de la mort aime assembler des gens très différents. Si pour un crime vous preniez sa place, quelle sorte de créature formeriez-vous ?
Quel passage vous a le plus plu et pourquoi ?
Et pour finir que pensez-vous du couple Nadja et Marcel ?

La parole est à vous, chers enquêteurs ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A vos claviers chers enquêteurs !

(je réponds à tous les commentaires sur votre blog)