jeudi 11 juin 2015

Affaire n°058: "Blanc comme la nuit" de Ann Cleeves.


Mes conclusions sur le meurtre:
Les idées sont assez intéressantes. L’histoire se passe sur une île dans un petit village où tout le monde se connaît, ou du moins pense se connaître.
Les personnages sont simples, attachants et communs. Ce qui m’a plu c’est le fait qu’ils puissent être des gens que l’on côtoie dans la vie de tous les jours. Ce qui m’a un peu dérangée c’est qu’ils manquent un peu de personnalité.
Il y a divers protagonistes avec des métiers différents mais tous ont plus ou moins le même caractère…

Les idées s’enchaînent bien et l’histoire ne se déroule pas trop vite. La partie vie quotidienne est bien exploitée mais l’enquête n’est pas toujours très présente… Je pense qu’il aurait été utile d’indiquer plus de passages concernant l’enquête et les recherches.
Les points de vue changent assez souvent mais ce qui est bien c’est que l’auteure ne divulgue jamais le nom du meurtrier.
L’inspecteur est un peu mou, il ne prend pas assez d’initiatives et se concentre parfois trop sur les personnages plutôt que sur l’enquête en elle-même.

Ann Cleeves nous plonge dans la routine de ses protagonistes. Une routine qui va être brisée par une série de meurtres inexpliqués tout au long de l’histoire. Ce n’est qu’à la fin que l’on saura qui est à l’origine de tout cela et les raisons.
Le style est agréable à lire et l’histoire intéressante.
Pour ce qui est des descriptions elles ne sont pas très présentes en général. J’aurais aimé ressentir plus les sentiments et les ressentis des personnages et ce qu’ils vivent dans diverses situations. Le fait que l’auteure utilise des points de vue externes ne nous aide pas non plus à imaginer certaines scènes.
Les meurtres ne sont pas en très grand nombre, il n’y en a que lorsque Ann Cleeves le juge nécessaire ou pour redonner un peu de peps à l’histoire et à l’enquête. Il aurait été judicieux de rajouter des points de vue du meurtrier tout en gardant son identité secrète. Ces derniers ne sont pas du tout exploités.

La fin est intéressante même si je n’ai pas vraiment compris l’utilité de la dernière scène… Elle n’est pas nécessaire et n’apporte pas grand-chose au récit. J’aurais à la limite préféré un point de vue plus professionnel, ou alors pourquoi pas un retour en arrière sur une scène importante qui se serait déroulée dans le passé du meurtrier…
En résumé un bon roman dans lequel il manque tout de même quelques éléments essentiels à un bon polar !




Vous faire un peu parler: Déjà si vous avez envie je vous propose un petit quiz que j'ai fait (ici) pour voir si vous avez bien lu le livre !
Connaissiez-vous cette auteure ? Comment avez-vous trouvé son style ?
Le fait que l’histoire se passe dans un petit village vous a-t-il plu ? ou au contraire cela vous a-t-il gêné ?
Quel personnage avez-vous le plus aimé ? Et au contraire pour lequel avez-vous eu le moins de sympathie ?
Comment avez-vous trouvé l’inspecteur Jimmy Perez ? Aviez-vous découvert qui était le meurtrier ? Qu’avez-vous pensé en apprenant son identité ?

La parole est à vous, chers enquêteurs ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A vos claviers chers enquêteurs !

(je réponds à tous les commentaires sur votre blog)