Affaire n°067: "La nuit, tous les loups sont gris" de Gunnar Staalesen.


Mes conclusions sur le meurtre:
J’ai pris du plaisir à suivre les aventures et l’enquête de ce détective privé.
Il reprend une affaire vieille de plusieurs années après qu’un ancien policier lui en ait parlé quelques jours seulement avant de mourir.
Il va donc essayer de comprendre ce qui s’est passé sur certains lieux des crimes seulement en interrogeant les personnes qui étaient sur les lieux à l’époque.

Les protagonistes sont humains, attachants et pourraient être des personnes que l’on côtoie. Il leur manque juste une personnalité plus marquante. Je les ai sentis parfois un peu sans vraiment de but ou n’attendant plus rien de la vie… C’est un peu dommage.
Les descriptions sont bien faites dans l’ensemble. Mais j’aurais tout de même bien aimé que Gunnar Staalesen décrive un peu plus certains personnages. Il aurait pu aussi nous raconter plus en détails certains évènements qui sont arrivés au détective privé.

Ce qui m’a un peu perturbée, mais je pense que c’est personnel, ce sont les noms des personnages mais aussi des rues et des lieux. Ce sont des noms norvégiens et si, comme moi vous n’êtes pas habitué je pense qu’ils peuvent vous déstabiliser et que vous allez avoir du mal à les retenir… Ca a d’ailleurs été mon cas.
J’avais déjà lu un roman norvégien et j’avais eu une mauvaise expérience, mais là finalement seuls les noms étrangers m’ont dérangée.
Ce qui est un peu décevant aussi c’est que l’on ne voit pas la partie enquête du point de vue des policiers. Pour celui du détective privé il y a un peu plus de détails mais j’aurais parfois apprécié un peu plus de précisions.

Les idées s’enchaînent bien et les retournements de situations sont peu nombreux mais ne sont là que lorsque c’est nécessaire, à petite dose.
J’ai beaucoup aimé le retournement de situation à la fin du roman, on ne s’en doute pas et l’auteur arrive à surprendre le lecteur jusque dans les dernières pages.
La fin est un peu comme je les aime donc c’est une lecture pour laquelle j’ai pris du plaisir du début à la fin.
En résumé un bon roman avec un enquêteur détective privé qui change des autres polars.



Vous faire un peu parler: Déjà si vous avez envie je vous propose un petit quiz que j'ai fait (ici) pour voir si vous avez bien lu le livre !
C’est le deuxième polar norvégien que je chronique. Aimez-vous ce genre de roman ? Et pourquoi ?
Connaissiez-vous Gunnar Staalesen ? Quel livre avez-vous déjà lu de lui ?
Comment avez-vous trouvé les personnages de Varg Veum et de Konrad Fanebust ?
Quel personnage vous a semblé le plus réaliste ?
Quel passage avez-vous le plus aimé lire et pourquoi ?
Si vous pouviez incarner un des personnages, lequel choisiriez-vous pour vivre les aventures ?

La parole est à vous, chers enquêteurs ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A vos claviers chers enquêteurs !

(je réponds à tous les commentaires sur votre blog)