mardi 4 août 2015

Affaire n°074: "Le moulin de la vieille morte" de Jean-louis Boncœur.


Mes conclusions sur le meurtre:
J’ai vraiment eu du mal à entrer dans ce roman.
Les idées sont intéressantes, l’enquête est bien menée mais ce qui m’a dérangée c’est que l’auteur crée une distance entre son histoire et le lecteur.

J’ai aimé les personnages mais j’ai eu l’impression que la plupart manquait de personnalité et j’aurais voulu qu’ils réagissent un peu plus. A part le personnage principal qui essaye de chercher le coupable comme il peut, il n’y a pas vraiment de réaction et on ne sait finalement pas ce que peuvent ressentir les personnages.
Ce qui m’a dérangée c’est vraiment le fait que Jean-Louis Boncœur mélangeait le langage courant avec des mots régionaux que je n’ai pas toujours compris et qui ont parfois bloqué ma lecture… Même si certains sont traduits cela n’aide pas vraiment et "coupe" l’histoire (car il faut aller lire assez souvent les significations de certains mots expliqués ou traduits en bas des pages).

Pour ce qui est des descriptions, quelques-unes nous permettent de vraiment nous imaginer certaines situations mais la plupart du temps elles ne sont pas assez présentes et précises, surtout concernant les personnages.
Le personnage principal est intéressant par les différents jeux de rôle que lui donne l’auteur. Ce qui est un peu dommage c’est que Jean-Louis Boncœur ne s’attarde pas assez sur ces diverses personnalités et les oublie un peu trop rapidement. J’aurais apprécié qu’elles durent plus longtemps pour garder un peu plus de suspense.
Ce que j’aurais bien aimé aussi c’est d’avoir plus de détails concernant les scènes de crimes mais aussi les recherches d’indices et l’interrogatoire des habitants.
Ce qui m’a aussi un peu dérangée c’est que l’on n’assiste pas à des interrogatoires, à des suspects arrêtés. Le personnage principal découvre directement le coupable je trouve que c’est un peu facile.
Par contre, la fin est vraiment intéressante, on ne s’attend pas à ce retournement de situation, et les coupables et certaines explications ne sont données qu’à la fin permettant aux lecteurs de chercher lui-même le ou les coupables.

En résumé, même si je ne suis pas vraiment arrivée à entrer dans l’histoire et que le roman ne m’a pas convaincue, j’ai tout de même aimé le fait que Jean-Louis Boncœur ne divulguait qu’à la fin les coupables et les raisons de leurs actes.






Vous faire un peu parler: Déjà si vous avez envie je vous propose un petit quiz que j'ai fait (ici) pour voir si vous avez bien lu le livre !
Comment avez-vous trouvé ce roman ? Vous a-t-il plu ?
Est-ce que comme moi les mots régionaux vous ont-ils gênés ou au contraire avez-vous trouvé qu’ils donnaient un plus à l’histoire.
Quel personnage avez-vous le plus aimé et pourquoi ?
Aviez-vous deviné les noms des meurtriers ?

La parole est à vous, chers enquêteurs ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A vos claviers chers enquêteurs !

(je réponds à tous les commentaires sur votre blog)