Affaire n°339: "Cécile ma fille, ma disparue" de Jonathan Oliver.


Mes conclusions sur le meurtre:
Ce livre n’est pas seulement le récapitulatif d’une enquête policière c’est aussi l’appel d’un père à sa fille et à celui qui a croisé sa route le jour de sa disparition. Cet homme nous fait, à travers ce témoignage, partager ses angoisses, ses doutes, ses peurs…
Je pense que ce qui lui arrive est ce que redoutent tous les parents… Ne pas savoir ce qu’est devenue sa fille, est-ce qu’elle est partie d’elle-même, est-ce qu’on l’a forcée, est-ce qu’elle est retenue prisonnière ou est-ce qu’elle est morte dans les premières heures de sa disparition… Ni l’auteur, ni les protagonistes, ni les avocats ne savent…

J’ai apprécié découvrir le quotidien peu commun de ce père qui essaye par tous les moyens possibles de découvrir la vérité. Nous le suivons donc dans ses recherches, dans les moments de doutes et d’espoir. C’est un livre prenant et personnellement j’ai été déçue de ne pas connaître la vérité… Alors je n’arrive même pas à m’imaginer ce que ce père peut ressentir…
Ce qui m’a manqué dans ce témoignage ce sont les faits concrets. J’aurais apprécié lire des rapports d’analyse, des témoignages de témoins, des dialogues rapportés… Il y a certaines choses mais tout est retranscrit pour être raconté par l’auteur (et donc le père de Cécile). Il y a donc une sorte de distance qui se crée entre les faits et ce qu’on lit…

Les dates sont présentes, je trouve que c’est une bonne idée, comme si on avait accès au journal intime du père. Par contre ce n’est pas régulier. Je pense que cela aurait pu être intéressant de faire ce livre comme un agenda de bord, avoir des dates fixes, avec pourquoi pas des heures de rendez-vous. Il n’y en a parfois mais pas assez selon moi. Elles existent surtout au début puis disparaissent au fur et à mesure du roman.

J’ai apprécié avoir des photos de la jeune femme et de sa famille ou plus récemment d’un rassemblement auquel l’association qui lui est dédié a participé. Par contre j’ai trouvé un peu étrange le fait de les avoir regroupées à un seul endroit du livre. Personnellement je pense qu’elles auraient été plus mises en valeur si elles avaient été dispersées à plusieurs endroits du livre.

La fin est touchante et pleine d’espoir pour tous ceux qui veulent savoir la vérité.
En résumé, un livre que je vous conseille de lire, qui devrait être plus connu pour essayer de faire éclater la vérité. Parce que comme le dit souvent le père il y a quelqu’un qui sait quelque chose mais qui se tait.



Vous faire un peu parler: Déjà si vous avez envie je vous propose un petit quiz que j'ai fait (ici) pour voir si vous avez bien lu le livre !
Avez-vous déjà lu des livres sur des affaires encore en cours ?
Connaissiez-vous l’affaire sur  la disparition de Cécile Vallin ? Selon vous que lui est-il arrivé ?
Si vous avez lu ce livre qu’en avez-vous pensé ?
Dans la famille de Cécile il y a ceux qui comme son père ne lâchent rien et veulent découvrir la vérité et ceux qui ont abandonné. De quel côté auriez-vous été si vous aviez été à la place du père ?

La parole est à vous, chers enquêteurs !

1 commentaire:

  1. Je ne connais pas l'histoire. Mais à la place du pére je pense que j'aurais eu du mal à abandonner.

    RépondreSupprimer

A vos claviers chers enquêteurs !

(je réponds à tous les commentaires sur votre blog)