samedi 2 avril 2016

Affaire n°160: "Le meurtre de la champignonnière" de Michel Leurquin.


Mes conclusions sur le meurtre: 
J’ai trouvé ce livre vraiment intéressant.
Ce n’est pas un roman mais c’est plutôt une sorte de recherche de la vérité et aussi un hommage pour ne pas que l’on oublie cette jeune fille.
Dans ce livre, l’auteur Michel Leurquin, nous raconte l’histoire tragique de Christine Van Hees qui a été tuée puis brulée dans une ancienne champignonnière. La loi du silence a fait que l’on n’a jamais retrouvé le ou les coupables.

L’auteur examine plusieurs pistes qui peuvent toutes être véridiques par rapport à certaines situations ou certaines preuves. Il y intègre aussi sa propre hypothèse et je trouve que c’est une bonne chose. On sent que l’auteur a fait des recherches, a lui-même interrogé certaines personnes et il s’est donc, je pense, senti en plein cœur de cette affaire.
Tout ce qui est dit dans ce livre est véridique et prouvé (il y a aussi la source des preuves). Ce qui aurait par contre pu être intéressant c’est d’ajouter des photos des lieux, des protagonistes les plus importants et pourquoi pas des pièces à convictions ou des extraits d’interrogatoires. Il y a bien une ou deux photos mais selon moi ce n’est malheureusement pas assez. Je pense que c’est un peu le seul point faible de ce livre.

En effet je ne peux pas juger le style de l’auteur ou l’histoire puisque cette dernière est malheureusement réaliste.
Ce qui m’a par contre révoltée ce sont les erreurs de la justice ou la mauvaise foi de certaines personnes qui étaient peut-être trop impliquées… Je ne sais pas sincèrement comment j’aurais réagi si cela avait été ma fille ou ma mère à la place de Christine Van Hees…

A la fin du livre, une amie, la dernière à l’avoir vu vivante, a écrit une lettre adressée à Christine, pour nous montrer comment étaient son amie ou leur quotidien de jeune fille de 16 ans.
Elle évoque aussi son rôle de maman et ce qui la différencie peut-être des autres mères qui n’ont pas connu de drame comme celui-là.
On y apprend malheureusement aussi que l’affaire a été définitivement classée, que les coupables ne risquent plus rien et que finalement la famille et les amis n’auront jamais de procès. Maintenant peut-être que le plus important pour eux n’est pas d’avoir de procès pour que leur fille repose en paix mais plutôt d’avoir des réponses à leurs nombreuses questions.

En résumé un très bon livre qui aurait peut-être dû sortir bien avant que l’affaire ne soit classée pour délier les langues. Peut-être que s’il y avait ce genre de livre pour chaque affaire non élucidée ou avec trop de non-dits on retrouverait les coupables.
Un livre que je vous conseille et qui devrait être lu par tous les habitants de Bruxelles pour que la famille sache enfin la vérité après tant d’années de silence.



Vous faire un peu parler: Déjà si vous avez envie je vous propose deux petits quiz que j'ai fait (ici) pour voir si vous avez bien lu le livre !
Pensez-vous que ce genre de livre puisse faire avancer une enquête et faire parler des personnes ?
Connaissez-vous d’autres livres de ce genre ? Si oui, n’hésitez pas à me donner des titres !
Si vous avez lu le livre, selon vous quelle piste est la plus fiable et pourquoi ?
Pour finir, comprenez-vous le fait que les enquêteurs ou inspecteurs ou même des personnes de l’Etat puisse faire barrage dans une enquête policière comme celle-là ?

La parole est à vous, chers enquêteurs !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A vos claviers chers enquêteurs !

(je réponds à tous les commentaires sur votre blog)