dimanche 8 mai 2016

Affaire n°177: "Carrie" de Stephen King.


Mes conclusions sur le meurtre:
Je n’avais encore jamais lu de Stephen King mais je ne m’attendais pas à ce genre de roman.
Concernant la première partie, "Le jeu du sang", je n’ai pas totalement tout compris. Il y a le récit au présent, des passages qui représentent selon moi un journal intime et d’autres qui sont racontés, comme si ce qui se passait au présent dans le texte était en fait du passé… Tout cela est assez complexe. Il n’y a pas non plus d’indication pour nous éclairer sur le temps passé entre chaque action et on ne sait pas non plus l’ordre de ces dernières…

Les descriptions sont présentes sans être trop lourdes. Par contre, j’aurais peut-être souhaité avoir un peu plus de détails concernant les personnages.
En effet je ne suis pas arrivée à tous me les imaginer et pour les secondaires j’ai été assez rapidement perdue. Je ne savais plus vraiment qui était qui et leurs liens entre eux.
Le fait que l’auteur change souvent de points de vue m’a un peu déstabilisée, surtout qu’à certains moments je ne savais plus trop qui parlait.

Dans ce roman on ressent assez bien les sentiments de tous les protagonistes et cela est vraiment intéressant.
Le style d’écriture de l’auteur est fluide et ce dernier arrive assez facilement à nous plonger dans son univers.
La fin de cette première partie est assez spéciale et personnellement je n’ai pas vraiment compris l’intérêt de cette scène…
Par contre, le suspense est présent et on se demande vraiment ce que nous réserve Stephen King dans les deux dernières parties.

"Le bal", la deuxième partie du roman, se concentre plus sur les événements tragiques qui se déroulent lors de cette soirée.
Personnellement j’ai beaucoup apprécié cette partie. Les descriptions sont bien présentes et dans l’ensemble on s’y croirait presque.

Stephen King change par contre trop souvent de points de vue. Cela m’a un peu dérangée dans le sens où je ne suis pas complètement arrivée à me mettre dans la peau des différents protagonistes, ni à m’imaginer ce que chacun d’entre eux avait pu ressentir.

Le fait de couper l’histoire avec des coupures de presses, des témoignages est original mais je trouve que cela interrompt vraiment l’histoire. Il y a une distance qui se crée… Je pense que rajouter seulement des témoignages des étudiants ou des personnes présentes auraient été nécessaire…
En lisant ce roman on a vraiment l’impression que l’histoire est réellement arrivée et que l’auteur nous raconte comment il a vécu les faits en n’oubliant pas de rajouter de façon un peu désordonnée des coupures de presses et des témoignages d’autres personnes…

La dernière partie "Epaves" est entièrement consacrée aux extraits de journaux mais aussi de lettres et de journaux intimes. On peut ainsi essayer de deviner ce que sont devenus certains d’entre eux.
La fin est intéressante et finalement on sent que rien n’est fini et que peut-être tout ne fait que commencer.
En résumé ce roman était le premier Stephen King que je lisais, je pense que j’en découvrirai d’autres mais je m’attendais (d’après ce qu’on m’avait dit sur cet auteur) quand même à quelque chose de mieux… Je ressors donc un peu déçue de cette histoire.




Vous faire un peu parler: Déjà si vous avez envie je vous propose un petit quiz que j'ai fait (ici) pour voir si vous avez bien lu le livre !
Avez-vous déjà lu des romans de Stephen King ? Si oui, lequel avez-vous le plus apprécié et pourquoi ?
Est-ce que vous avez lu ce roman ? Si oui, qu’est-ce que vous en avez pensé ? Est-ce qu’il vous a plu ?
Selon vous, pensez-vous que le personnage de Carrie a pu réellement exister ? Ou alors est-ce que même de nos jours certaines personnes peuvent avoir ce genre de pouvoir (peut-être en moins dangereux).
Comment auriez-vous réagi si vous aviez côtoyé Carrie ?

La parole est à vous, chers enquêteurs ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A vos claviers chers enquêteurs !

(je réponds à tous les commentaires sur votre blog)