Affaire n°382: "Jusqu'à ce que nos os pourrissent - Tome 1" de Yae Utsumi.


Mes conclusions sur le meurtre: 
Le premier tome de ce manga est intéressant dans son ensemble.
L’histoire commence lentement. J’avoue qu’au début je pensais que ce serait la vie routinière d’étudiants comme on peut en voir dans les mangas plus classiques. Mais on se rend compte que ce n’est pas le cas.
Les retournements de situations mettent peut-être un peu trop de temps à arriver mais une fois présents ils s’enchaînent parfois trop rapidement… C’est un peu déstabilisant…
Si la routine existe au début, le mangaka (l’auteur et illustrateur) ne nous fait pas non plus découvrir le quotidien des adolescents japonais. J’aurais vraiment voulu voir comment ils passaient leurs journées, les cours, leur temps libre et finalement ce n’est pas vraiment le cas… Nous sommes plus témoins de la relation qui les unit et finalement ce n’est peut-être pas utile étant donné que l’on peut découvrir cela dans le manga en général…

Les dessins sont bien faits et réalistes tout en restant dans le style manga.
Les cases sont vivantes et sont de tailles différentes selon les actions pour ne pas lasser le lecteur, c’est une bonne chose selon moi.
Le texte n’est pas trop présent et laisse bien la place aux dessins.

La fin est intéressante et me donne envie de découvrir les prochains tomes. On peut supposer qu’il y a une vraie suite puisqu’il y a encore beaucoup de questions sans réponses.
En résumé, un manga que je vous conseille de découvrir si vous ne le connaissez pas encore. Par contre ne vous fiez pas aux premières pages, jugez plutôt sur l’ensemble du premier tome.




Vous faire un peu parler: 
Connaissez-vous ce manga ?
Si oui qu’en avez-vous pensé, si non, est-ce que je vous ai donné envie de le lire ?
Si vous avez lu ce premier tome, est-ce que vous avez envie de découvrir les autres ou pas ?
La parole est à vous, chers enquêteurs !

1 commentaire:

A vos claviers chers enquêteurs !

(je réponds à tous les commentaires sur votre blog)